Fan de Spa-Francorchamps

  • Spa Classic, un millésime fabuleux !

    Malgré un vendredi exécrable d'un point de vue météo, le Spa Classic 2017 fut un tout grand millésime, si pas le meilleur personnellement.

    En effet, chaque année Peter Auto met tout en oeuvre pour proposer des meetings de qualités.

    Les plateaux présents ont permis de voir à l'oeuvre des majestés du sport automobile, voici une liste non exhaustive: Ferrari 512 M, Mercedes C11, Chrysler Viper GTS-R, BMW 3.0 CSL, BMW M1, Porsche 935 Turbo, Ferrari 312 PB, Jaguar XJR12, Shelby Cobra, Ferrari 250 LM, Jaguar Type E, Maserati 300 S, Mercedes 300 SL, Ford Capri, Maserati MC12,...

    Vidéo:


    S'il fallait trouver quelques éléments à faire progresser pour 2018:

    - l'accès interdit à l'entrée pour les vélos

    - le manque de communication pour la dernière course qui a été retardée de près de 20 minutes

    - peu de temps de roulage pour les global endurance legends

     

  • Cap sur le Spa Classic (19 au 21/05)

    spa classic.jpg

    2 semaines après le championnat du monde d'endurance (WEC), ce sont les prédécesseurs de ces voitures qui se produiront lors du Spa Classic.

    2017 sera déjà la 7e édition de cet événement, qui chaque année propose des plateaux incroyables. Ils seront 9, et nous allons les détailler.

    1) Heritage Touring Cup:

    Depuis 2013, l'organisateur a voulu mettre l'accent sur la catégorie Tourisme du milieu des années 60 au milieu des années 80. L'âge d'or des 24h de Francorchamps sous l'ère Tourisme. Les reines de ce plateau sont notamment les BMW et Ford sous toute lors déclinaison: BMW 3.0 CSL, BMW 635 CSI, BMW M535, BMW 2002 TI, Ford Capri, Ford Escort.

    Quelques originalités pimenteront ce plateau riche du quarantaine de bolides comme: Opel Commodore, VW Scirocco, Volvo 240T,...

    Enfin la magie du Spa Classic est de pouvoir replonger dans l'ambiance des 24h de Spa, puisque la 1ère course de déroulera en début de soirée (18h), et la seconde en pleine nuit (22h50).

    Vidéo de 2016:


    1

    2) GT1, Euro Formule 2 et Formula Vee:

    mclaren-f1-gtr-021-1997_trans-atlantic-prototype-challenge_christian-glasel-ralf-kelleners_spa-6-hours_110923_img_0907.jpg

    Le GT1 est la grande nouveauté de 2017 puisque l'Euro Formule 2 et la Fomula Vee existaient déjà et font un retour sur le circuit.

    Même si l'esprit classic n'est pas totalement respecté avec le GT1, il s'agit tout de même pour les amoureux des Gran Tourisme des années 90 et 2000 de retrouver l'ancien BPR et Fia-GT pour des séances de démonstration. Le plateau sera également complété par des Ultracars type: McLaren P1 GTR, Pagani Zonda, Ferrari FXX,...

    Les voitures étant invitées, il n'est pas possible d'établir une liste des engagés, que l'on espère nombreux.

    _PP13748300-174-crop.jpg

    L'Euro Formule 2 regroupe les Formule 2 des années 1970 où certains grands pilotes ont débuté comme: Jacky Ickx, Clay Regazzoni, Jean-Pierre Jarier, René Arnoux,...

    2 courses sprint de 20 minutes seront disputées avec des pilotes qui risquent de ne pas ménager leur monture: Christophe Van Riet, Martin O' Connell, Martin Stretton,... Ils seront 15.

    3) Le Group C Racing:

    Porsche 962, Jaguar XJR12 et XJR14, Spice, Mercedes C11, Rondeau,... Il s'agira certainement du plateau le plus rapide du week-end avec une vingtaine de sports-prototypes des années 80 et 90, les voitures les plus proche des dernières LMP1. Spectacle visuel et sonore garanti.

    Vidéo de 2016:


    4) Le Trofeo Nastro Rosso :

    Le trophée du ruban rouge n'est certes pas le plateau le plus fourni avec ses 18 engagés, mais il permet d'admirer incontestablement les plus belles italiennes ou conceptions italiennes: Ferrari 250 GTO, Ferrari 250 LM, Ferrari 250 SWB, Ferrari 275 GTB, Bizzarrini 5300 GT, Afla Romeo Giulietta, Maserati 300 S,...

    Vidéo:


    5) Le Sixtie's Endurance

    Ce plateau sera le plus fourni et confronteront les concurrents à une course d'endurance de 2h en début de soirée samedi (20h), avec une arrivée nocturne. Les meilleurs pilotes se fronteront sur Shelby Cobra, Shelby Daytona, Jaguar E-Type, Porsche 904. Pas moins d'une septantaine de bolides prendront part à cette course avec beaucoup de diversités: Lister Jaguar, Porsche 911, Ford Mustang, Lotus Elite, Lotus Elan, TVR, Marcos, MG,...


    6) Les Classic Endurance Racing 1 & 2:

    Crée en 2004, les classic endurance racing sont scindés en 2 groupes: l'un étant réserve pour les GT de 1966 à 1974 et Protos de 1966 à 1971 (CER1), et l'autre pour les GT de 1975 à 1981 et Protos de 1972 à 1981 (CER2).

    En CER 1, plus de 40 autos fouleront la piste, avec: Ferrari 512, Lola T70, Ford F3L P68, Porsche 911, Chevron B16, Chevrolet Corvette,...

    En CER 2, on retrouvera une trentaine d'autos, parmi lesquelles: Ferrari 512 BB LM, Ferrari 312 PB, Porsche 935 Turbo, Lola T292, Lancia Beta Monte Carlo Turbo, BMW M1, ...

    Enfin, le Spa Classic sera un lieu de divertissement pour tous avec pas mal d'animations dans le paddock: mur de la mort, scalextric, exposants, clubs, vente aux enchères Bonhams, neo retro,...

    Vidéo de l'édition 2016:


    Pour plus d'info: 

    spa classic 2017

     

     

     

     

     

  • Et de 2 pour Toyota!

    wec 2017.jpg

    Avant toutes choses, il est utile de souligner les efforts fournis par le circuit de Spa-Francorchamps et l'organisateur du WEC. En effet, les facilités se sont développées avec les années au circuit:

    panneaux indiquant la direction et le temps nécessaire pour aller aux différents virages, de nombreux sacs poubelles, sonorité autour du circuit améliorée (même si des efforts doivent encore être faits),...

    Du point de vue de l'organisateur: les courses de Porsche, TCR et Formula V8 proposaient des courses sprints musclées, accès tribunes et paddocks compris dans le prix, show des avions de la défense nationale, hymne nationale chanté avant le départ, beaucoup d'activités dans le village paddock,...

    Enfin, voici le résumé proposé par Vincent Franssen sur Speedactiontv concernant les 6h WEC à Spa:

    "La saison 2017 d'endurance est-elle celle de Toyota ? On le saura après les 24 Heures du Mans, mais le constructeur nippon vient de marquer un deuxième point important en s'illustrant aux 6 Heures de Spa après avoir conquis les 6 Heures de Silverstone. Mieux, dans nos Ardennes, les TS050 Hybrid ont même réalisé le doublé, avec la #8 de Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima qui a croisé le drapeau à damier avec l'avance minimaliste de 1"9 sur la #7 de Mike Conway et Kamui Kobayashi, le Nippon s'étant fendu d'une superbe remontée dans les derniers moments de l'épreuve, alors que la pluie avait fait son apparition à Francorchamps. 

     

    Porsche doit dès lors se contenter de la 3ème place finale, avec la #2 de Brendon Hartley, Earl Bamber et Timo Bernhard, qui a perdu la course en ne pouvant éviter un contact avec une Alpine A470 LMP2, de quoi l'obliger à repasser par la pitlane pour un changement de capot avant. Quand on sait que le bolide de Stuttgart termine à 35 secondes de la Toyota lauréate, on doit avoir des regrets dans le clan allemand.

     

    Si la Porsche d'André Lotterer, Nick Tandy et Neel Jani a terminé au 4ème rang à 1'25", la troisième Toyota, la #9 de Nicolas Lapierre, Stéphane Sarrazin et Yuji Kunimoto, équipée du package aéro du Mans, a concédé deux tours en 5ème position.

     

    Triplé des Oreca 07 et assimilées en LMP2, avec la #26 G-Drive de Roman Rusinov, Alex Lynn et Pierre Thiriet qui l'a emporté devant la Vaillante Rebellion #31 de Bruno Senna, Nicolas Prost et Julien Canal, et l'Oreca #38 Jackie Chan DC Racing de Ho Pin Tung, Oliver Jarvis et Thomas Laurent.  

     

    Domination Ferrari en GTE Pro, avec le doublé des 488 GTE AF Corse, la #71 de Sam Bird et Davide Rigon devançant la #51 d'Alessandro Pier Guidi et James Calado. Ford se console avec la 3ème place pour la GT #66 de Stefan Mücke, Olivier Pla et Billy Johnson, tandis que la première Porsche 911 RSR, celle de Fred Makowiecki et Richard Lietz, doit se contenter de la 5ème place.

     

    Aston Martin a une fois encore pris la classe GTE Am à son compte, avec la Vantage #98 de Pedro Lamy, Paul Dalla Lana et Matthias Lauda, qui a devancé la Porsche 911 RSR #77 Dempsey Proton de Matteo Cairoli, Christian Ried et Marvin Dienst, et la Ferrari 488 GTE Clearwater Racing de Matt Griffin, Keita Sawa et Weng Sun Mok"

    Rendez-vous au Mans pour la revanche de Porsche !

    Vidéo de la course:


     

    Le classement:

    classement wec.png

     

     

  • L'esprit du Mans arrive dans nos Ardennes...(4/05 au 6/05)

    WEC SPA Affiche A4 BD_2ce1a3.jpeg

    Du jeudi 4 au samedi 6 mai (et non le dimanche 7), le prestigieux championnat du monde d'endurance, le FIA WEC, débarque à Spa pour une course de 6h.

    6h de sprint, où Porsche et Toyota se battront pour la gagne mais aussi en vue de préparer les 24h de Mans, l'apothéose du championnat.

    Contrairement à la manche d'ouverture de Silverstone, 6 prototypes de la catégorie seront présents. En effet, Toyota apportera une voiture supplémentaire à Spa.

    La catégorie LMP2 est la plus fournie et la bataille fera rage entre les 3 constructeurs que sont Oreca, Alpine et Ligier. Une catégorie où des pilotes de renommé s'affronteront, jugez plutôt: Collard, Petrov, Beche, Rusinov, Prost, Senna, Chandhok, Dumas, Jarvis,...

    En GT, 13 voitures seront sur la piste dont 8 dans la catégorie PRO. Une impitoyable bataille se déroulera entre les toutes nouvelles Porsche et Ferrari, Ford, Aston Martin.

    3 autres disciplines se produiront sur le circuit: le TCR International, la Porsche Carrera Cup et les World Series Formula V8 3.5L, de quoi passer un samedi animé !

    Pour toutes infos(timing, engagés) et tickets, c'est ici:

    Infos et tickets

    Les moments forts de la 1ère manche:


  • Les infrastructures du circuit se mettent à jour...

    88e02f1c-29a3-11e6-a984-3768f2614669_original.jpg

    Selon plusieurs médias, notre circuit favori va investir dans le numérique pour les prochains mois. Une bonne nouvelle en soit. Nous espérons simplement que le site "naturel" du circuit garde son âme, ce dernier a déjà tellement été bafoué par les restrictions imposées par la Formule 1...

    Extrait de Télévesdre:

    "Le Circuit de Spa-Francorchamps continue sa mue vers l’ère numérique, à savoir une meilleure connectivité avec le public, via le wifi gratuit partout, des écrans LED tout autour du circuit, une communication directe plus aboutie. Bref, une belle révolution pour placer le plus beau circuit du monde encore un peu plus haut sur l’échelle de la modernité. Près de 3 millions d’euros ont été investis cet hiver, pour l’entretien de la piste, mais aussi pour s’inscrire dans cette nouvelle dynamique en lien direct avec le public." (https://www.televesdre.eu/www/video/info/le-circuit-de-spa-francorchamps-bientot-100-connecte-_91605.html)

    Vous pouvez trouver le nom de la future mascotte du circuit ici:

    http://www.spa-francorchamps.be/concours-trouvez-le-nom-de-notre-mascotte

  • Après le trophée des Fagnes, voici le Spa 400 ! Entrée gratuite !

    logo.png

    Disputé début avril, le trophée des Fagnes a inauguré la saison 2017 sur le circuit de Spa.

    Un événement animé par les VW Fun Cup principalement.

    Ce week-end des 15 & 16 avril, il s'agira d'un nouvel événement apparu au calendrier du circuit: le Spa 400!

    "... les bolides du Belgian Gentlemen Drivers’ Club (BGDC), désormais baptisé Hundred Series by BGDC, vont enfin pouvoir monter en piste à l’occasion d’un événement qu’il convient de d’emblée qualifier de majeur : les Spa 400 ! Organisé par les forces vives du BGDC, ce nouveau meeting répond à une demande généralisée des concurrents dits ‘amateurs’ : pouvoir prendre part à une vraie course d’endurance… accessible !

     

    "L’idée était de faire renaître une épreuve de longue haleine, mais aussi abordable, sur le plus beau circuit du monde, expliquent Raphaël van der Straten et Patrick Van Billoen au nom du BGDC. Afin de satisfaire un maximum de concurrents, nous avons obtenu l’élargissement des règles de notre compétition, ce qui permet l’arrivée de bolides de plus gros gabarit, à l’image des Porsche 991 Cup et autres Silhouettes. Il est bien connu que plus on est de fous, plus on rit… Et je pense qu’on va bien s’amuser en ce week-end de Pâques sur le toboggan des Ardennes."

     

    D’autant qu’au moment d’imaginer le concept Spa 400, les joyeux organisateurs ont aussi voulu rendre leur épreuve accessible au grand public… "Assurer la gratuité de l’accès au circuit, c’est sympa pour les fans… mais cela n’attire pas nécessairement les autres, poursuivent les forces vives du BGDC. D’où l’idée de multiplier les animations pour petits et grands. Monsieur pourra ainsi assouvir sa passion du sport auto, tandis que Madame et les enfants auront l’occasion de s’adonner à d’autres occupations. Dès le samedi, une manche du célèbre Trophée des Petits Patelins, très officielle compétition de caisses à savon, sera ainsi organisée dans l’enceinte du circuit. Dimanche, journée phare de ce week-end, outre la course des Spa 400, le public familial pourra croiser deux vrais… Schtroumpfs qui adorent être pris en photo - 3000 albums Panini ‘Les Schtroumpfs et le village perdu’ seront d’ailleurs distribués sur place, ainsi que des stickers ! -, tandis que sur la terrasse du ‘Pit Building F1’, au-dessus des stands, l’animation sera multiple, avec châteaux gonflables, piscine à balles, slot racing, Kids Corner grimage-bricolage-peinture, peinture sur voiture, petites autos électriques pour les plus jeunes, carrousel, golf et golf foot gonflables, etc. Sans oublier un simulateur… d’engins de chantier présenté par le FOREM ! Bref, y aura de quoi s’amuser…" (speedactiontv)

    Infos: spa400

     

    En attendant un mois de mai qui promet d'être chargé, le rendez-vous est pris à Spa pour le week-end de Pâques.

    Vidéo du Trophée des Fagnes:


  • Test day du mois de mars

    La saison 2017 commence tout doucement à se mettre en marge. Mi-mars, différentes équipes ont pu venir se préparer sur le circuit.

    Voici de quoi se mettre l'eau à la bouche:


    Quelques caméras embarquées, on notera un nouveau mur de protection côté intérieur entre le virage de Bruxelles et le Speaker Corner, ainsi que de nouveaux vibreurs au virage Paul Frère:




     

  • 3e édition du Spa Rally sous la pluie...

    Pour sa 3e édition, le Spa Rally s'est déroulé dans des conditions dantesques, excepté le vendredi soir, où les deux spéciales de Eau Rouge et Ster permettaient aux concurrents de s'affronter sur un terrain sec.

    Ces deux spéciales empruntaient certaines portions du circuit.

    On regrettera légèrement le manque d'accès au circuit pour voir ces spéciales. En effet, les paddocks étaient interdits au public, ce qui réduisait ce dernier à se masser dans les tribunes...

    Vidéo:

     

  • Kris Princen s'impose à domicile

    Voici le compte rendu proposé par Vincent Franssen sur le site speedactiontv.be:

    "

    Alors qu'il s'était construit une avance presque confortable lors des deux premières boucles du Rally van Haspengouw, Kris Princen (Skoda Fabia R5) a laissé la vedette à Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5) et Kevin Abbring (Peugeot 208 T16 R5) lors des quatre dernières spéciales, concédant chaque fois une poignée de secondes. Pas de rebondissement néanmoins, puisque l'ex-officiel Peugeot a bel et bien imposé le bolide tchèque issu des ateliers de BMA, mais avec un avantage réduit à 4"8 au bout des 12 spéciales ! Princen a-t-il un peu trop assuré, notamment dans la dernière spéciale ? Le communiqué officiel nous l'apprendra, mais quoi qu'il en soit, après les Legend Boucles à Bastogne le week-end dernier, l'équipe de Bernard Munster poursuit sur sa lancée victorieuse. Quant à Kris, il s'impose bel et bien comme le favori de la compétition nationale 2017... 

     

    Avec deux scratches chacun dans cette dernière boucle, Verschueren et Abbring ont tout donné, et le pilote belge est parvenu à rester devant la Hollandais pour 8"2, offrant un doublé à une marque Skoda qui n'est plus représentée de manière officielle par son importateur. Les Fabia R5 ont donc pris le meilleur sur une 280 T16 R5 que l'on sait moins performante, preuve à l'appui, même s'il faut aussi tenir compte d'une petite erreur dans l'ES3... 

     

    Les retraits de Benoît Allart (Skoda, sortie) et Polle Geusens (Ford, sortie) ont fait les affaires de Bert Cornelis (DS 3 R5), renvoyé à plus de 3 minutes, mais 4ème du classement général devant la Mini John Cooper Works RRC de Guino Kenis (+4'38"6) et la Skoda Fabia R5 de Melissa Debackere (+5'39"5), qui a laissé du temps dans un écart de trajectoire. 

     

    A noter les 7ème et 8ème places au général de Franky Boulat (BMW M3) et de Christophe Verstaen (Opel Astra Kit-Car), qui ont devancé la Mitsubishi Lancer EvoX de Steve Vanbellingen, tandis que Jonas Langenakens, sur un bolide similaire, termine très attardé, conséquence d'une sortie de route en début de course. A noter le top 10 final et la victoire en RC3 du Champion ASAF FWB 2016 Bastien Rouard (DS 3 R3T), que d'aucuns n'attendaient sans doute pas à ce niveau de classement. 

     

    Guillaume de Mévius (Peugeot 208 R2) a dominé en RC4, s'imposant devant les Ford Fiesta R2 de Vermeire et Pacolet. En Historic, la bagarre a été serrée jusqu'au bout entre Gunther Monnens (Ford Escort MK2) et Robin Maes (BMW M3), 3"3 séparant les deux bolides au final, à l'avantage du plus ancien, l'Escort MK2... Stefaan Prinzie (Opel Ascona 400) a complété le podium.  

     

    Une petite semaine après les Legend Boucles à Bastogne, ce Rally van Haspengouw a été synonyme de coup d'envoi 'gentil' du Belgian Rally Championship, en attendant l'étape spadoise, qui sera caractérisée par un plateau plus étoffé. (Vincent Franssen)

    Vidéo:


     

  • Victoire pour Neuville à Bastogne !

    A défaut de pouvoir concrétiser en championnat du monde des rallyes, Thierry Neuville est venu pour se faire plaisir et faire plaisir aux Legend Boucles à Bastogne sur une Porsche 911 Group 3 préparée par BMA.

    Le pilote officiel Hyundai du WRC ne s'est pas fait prier par remporter toutes les RT et gagner ce rallye que tout le monde veut inscrire dans son palmarès mais qui ne compte pour rien !

    L'équipe BMA a failli faire un triplé puisque Bernard Munster fini 2e sur Porsche également, et Marc Timmers aurait pu terminer 3e sans une sortie de route qui l'a éliminé dimanche.

    3e, c'est encore un vieux loup qui nous aura fait plaisir au volant d'une Ford Escort MK II, Patrick Snijers.

    Enfin, pour compléter le top 5, 2 pilotes que l'on n'attendait pas: Guino Kenis sur BMW 2002 et Romain Delhez sur une rare TranspEurop.

    Vidéo: