• Place aux reines du sport automobile du 22, 23 au 24 mai !

    10854234_932169223470568_7104463265088774708_o.jpgIl s'agit bien de l'un des plus beaux meetings de voitures historiques d'Europe. L'on pourra retrouver lors de ces 3 jours de grande fête des voitures de toutes époques qui ont marqué les esprits de plus nostalgiques d'entre nous.

    Nous y verrons: BMW 3L CSL, Ford Capri, Ford Lotus Cortina, Lola T70, Sauber Mercedes C11, Jaguar XJR14, Porsche 962, Jaguar Type E, Ferrari 250, BMW M1, Porsche 935, AC Cobra, Alfa Roméo GTA,...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Toutes les infos (tickets, engagés, timing, animations,...):

    http://peterauto.peter.fr/fr/evenement/presentation/id/83/evenement/Spa-Classic

    Vidéos:



     

     

  • 6H WEC: Audi de nouveau!

    Voici le résumé de la course tiré du site spécialisé EnduranceInfo:

    "

    Au bout du compte, c’est Audi qui gagne… Ce vieil adage se produit régulièrement aux 24 Heures du Mans mais il se produit également en ce début de saison 2015 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. A l’issue de la course la plus rapide de l’histoire du FIA WEC, et devant plus de 50 000 personnes, Benoit Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer ont imposé l’Audi R18 e-tron quattro #7. Les qualifications ont montré la suprématie des Porsche avec les trois 919 Hybrid aux trois premières places mais la course a réservé quelques mauvaises surprises au camp Porsche Team même si la marque allemande a placé deux autos sur le podium. Le Toyota Gazoo Racing a fait illusion en début de course mais à aucun moment les TS040 HYBRID n’ont pu suivre le rythme endiablé de la concurrence.

    Audi, 7, impair et gagne grâce une stratégie parfaite…

    Contrairement aux années précédentes, Audi Sport avait fait le choix de faire rouler ses R18 e-tron quattro “FIA WEC” en configuration Le Mans. Au final, seule la #7 des vainqueurs du jour n’a pas connu la moindre alerte même si Marcel Fässler s’est fait une belle frayeur suite à une mauvaise répartition des freins sur l’arrière. Il a fallu rattraper les secondes perdues sur la piste et le trio d’amis n’a pas laissé la moindre chance à leurs adversaires tant les trois ont été flamboyants derrière le volant. On fait le choix de doubler les relais avec les pneumatiques au bon moment sur la #7. Les bagarres avec la Porsche #18 ont été multiples mais toujours dans les respect de l’adversaire.

    Les deux autres Audi n’ont guère été épargnées par les soucis. La #8 de Duval/di Grassi/Jarvis a d’abord été retardée par un changement de face avant puis d’ECU. A deux minutes du terme, Oliver Jarvis s’est mis tout seul dans le bac pour terminer 7ème à 8 tours. Quant à la #9 de Rast/Bonanomi/Albuquerque, elle a échoué au pied du podium à 2 tours des vainqueurs après un arrêt imprévu pour changer la vitre gauche (une première chez Audi).

    Porsche était là mais il faudra attendre pour la victoire…

    On attendait des Porsche 919 Hybrid au rendez-vous après la 2ème place décrochée à Silverstone par Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb. Le trio doit pourtant se contenter d’une nouvelle deuxième place avec un handicap sous le damier de 13s. Pourtant, l’équipage de la #18 a tout donné en piste et même plus. Les pilotes n’ont pas hésité à aller au charbon avec même un léger contact entre Lieb et Tréluyer. Les 919 Hybrid sont rapides en ligne droite, ça on le savait déjà mais à 1h30 de la fin, l’Audi a tout de même pris le dessus avec une stratégie décalée. Ces trois là n’ont pas dit leur dernier mot. Il faudra compter sur eux au Mans.

    img_8079

    La #17 de Mark Webber, Brendon Hartley et Timo Bernhard est tout de même montée sur la dernière marche du podium malgré une pénalité de 15s suite à une escapade du Britannique (non respect des limites de course et mise en danger pour les commissaires). C’est ensuite un pépin de suspension qui a fait perdre un tour à la #17. La #19 des rookies Nico Hülkenberg, Nick Tandy et Earl Bamber a vite été ralentie après que Nick Tandy ait harponné la Porsche du malheureux Kévin Estre à Fagnes. Si la GTE a pu poursuivre sa route sans trop de souci, la LM P1 a souffert de l’avant. On attendait une pénalité pour Tandy suite à sa manoeuvre plus qu’osée mais c’est finalement Estre qui a été sanctionné d’un drive through pour non respect des drapeaux bleus et pour avoir causé la collision (?!?!?!?).

    Porsche Team a réussi ses tests d’endurance avant Le Mans mais la course reste la course. On en saura plus le mois prochain sur le potentiel des 919 Hybrid…

    Toyota Gazoo Racing invisible…

    Depuis le début des 6 Heures de Spa, les Toyota TS040 HYBRID ont été mises en difficulté et l’accident de Kazuki Nakajima suivi du changement de coque de la #1 n’a pas arrangé les choses. Les deux TS040 HYBRID ont bien essayé de donner le change durant les premiers tours mais l’équipe Championne du Monde en titre a vite perdu pied malgré quelques beaux dépassements sur la concurrence. La #1 des infortunés Buemi/Davidson a été arrêtée un bon moment pour un problème d’accélérateur. Sûr que les 5ème et 8ème positions ne vont pas réjouir l’équipe à un mois de la Journée Test des 24 Heures du Mans mais il ne faut surtout pas enterrer les Japonais. Les essais hivernaux avaient donné entière satisfaction mais actuellement Toyota Gazoo Racing est dans le dur même si l’équipe a été la première à doubler les relais avec les gommes.

    img_9512

    Une fois de plus, la course FIA WEC a tenu toutes ses promesses en LM P1 avec une lutte fratricide sur la piste entre les différentes autos. En fonction de la météo, il faut s’attendre à ce que les chronos descendent au Mans le mois prochain. Si le service communication de Nissan a suivi avec attention la course, il va falloir préparer les slogans car chez Audi, Porsche et Toyota, on ne va pas faire de cadeau  à la débutante GT-R LM NISMO qui n’est pas là pour se faire des amis. Que dire de le prestation de la CLM P1/01 si ce n’est qu’elle fait partie des trois seuls abandons de la course.

    Le classement de la course est ici

    Au championnat, Lotterer/Fässler/Tréluyer comptent 50 points, Dumas/Lieb/Jani 36 et Conway/Sarrazin/Wurz 22." (http://www.endurance-info.com/fr/spa-audi-sport-sort-victorieux-dune-nouvelle-course-fia-wec-epique/)