Et de 2 pour Toyota!

wec 2017.jpg

Avant toutes choses, il est utile de souligner les efforts fournis par le circuit de Spa-Francorchamps et l'organisateur du WEC. En effet, les facilités se sont développées avec les années au circuit:

panneaux indiquant la direction et le temps nécessaire pour aller aux différents virages, de nombreux sacs poubelles, sonorité autour du circuit améliorée (même si des efforts doivent encore être faits),...

Du point de vue de l'organisateur: les courses de Porsche, TCR et Formula V8 proposaient des courses sprints musclées, accès tribunes et paddocks compris dans le prix, show des avions de la défense nationale, hymne nationale chanté avant le départ, beaucoup d'activités dans le village paddock,...

Enfin, voici le résumé proposé par Vincent Franssen sur Speedactiontv concernant les 6h WEC à Spa:

"La saison 2017 d'endurance est-elle celle de Toyota ? On le saura après les 24 Heures du Mans, mais le constructeur nippon vient de marquer un deuxième point important en s'illustrant aux 6 Heures de Spa après avoir conquis les 6 Heures de Silverstone. Mieux, dans nos Ardennes, les TS050 Hybrid ont même réalisé le doublé, avec la #8 de Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima qui a croisé le drapeau à damier avec l'avance minimaliste de 1"9 sur la #7 de Mike Conway et Kamui Kobayashi, le Nippon s'étant fendu d'une superbe remontée dans les derniers moments de l'épreuve, alors que la pluie avait fait son apparition à Francorchamps. 

 

Porsche doit dès lors se contenter de la 3ème place finale, avec la #2 de Brendon Hartley, Earl Bamber et Timo Bernhard, qui a perdu la course en ne pouvant éviter un contact avec une Alpine A470 LMP2, de quoi l'obliger à repasser par la pitlane pour un changement de capot avant. Quand on sait que le bolide de Stuttgart termine à 35 secondes de la Toyota lauréate, on doit avoir des regrets dans le clan allemand.

 

Si la Porsche d'André Lotterer, Nick Tandy et Neel Jani a terminé au 4ème rang à 1'25", la troisième Toyota, la #9 de Nicolas Lapierre, Stéphane Sarrazin et Yuji Kunimoto, équipée du package aéro du Mans, a concédé deux tours en 5ème position.

 

Triplé des Oreca 07 et assimilées en LMP2, avec la #26 G-Drive de Roman Rusinov, Alex Lynn et Pierre Thiriet qui l'a emporté devant la Vaillante Rebellion #31 de Bruno Senna, Nicolas Prost et Julien Canal, et l'Oreca #38 Jackie Chan DC Racing de Ho Pin Tung, Oliver Jarvis et Thomas Laurent.  

 

Domination Ferrari en GTE Pro, avec le doublé des 488 GTE AF Corse, la #71 de Sam Bird et Davide Rigon devançant la #51 d'Alessandro Pier Guidi et James Calado. Ford se console avec la 3ème place pour la GT #66 de Stefan Mücke, Olivier Pla et Billy Johnson, tandis que la première Porsche 911 RSR, celle de Fred Makowiecki et Richard Lietz, doit se contenter de la 5ème place.

 

Aston Martin a une fois encore pris la classe GTE Am à son compte, avec la Vantage #98 de Pedro Lamy, Paul Dalla Lana et Matthias Lauda, qui a devancé la Porsche 911 RSR #77 Dempsey Proton de Matteo Cairoli, Christian Ried et Marvin Dienst, et la Ferrari 488 GTE Clearwater Racing de Matt Griffin, Keita Sawa et Weng Sun Mok"

Rendez-vous au Mans pour la revanche de Porsche !

Vidéo de la course:


 

Le classement:

classement wec.png

 

 

Les commentaires sont fermés.